mercredi 11 septembre 2019

Tiens bon l'pinceau, y a des coulures !

Image inspirée par la lecture du roman de
Cicéron Angledroit


Tel est pris qui croyait prendre !
Momo et René sont en froid ! Le commissaire Saint Antoine propose à Cicéron de les réconcilier avec une visite de vignobles... 
À leur retour, ils apprennent que Vaness' la fliquette préférée de Cicéron a été poignardée et qu'elle se trouve à l'hôpital. 
Mise en arrêt de travail, son commissaire la confit aux "bons soins" du détective !!!
Ça tombe bien, Cicéron vient d'accepter une mission : retrouver un tableau volé ... un Mijo de surcroît.
Les péripéties commencent !!!

Un plaisir de retrouver toute la bande de Cicéron. 
Dans ce 9ème opus, chacun aide à sa façon pour retrouver un tableau. 
Cicéron et sa face artistique cachée, Momo en gentleman pour mamie à toutou, René en joli coeur, Vaness' en convalescente surexcitée mais en collaboratrice efficace et le commissaire Saint Antoine en fermant les yeux sur la morale ! 
Des Russes sont également de la partie, j'en ris encore !!!
Pour ceux qui suivent déjà cet auteur à l'imagination débridée, vous l'aurez compris, c'est cocasse à souhait comme "d'habitude". 
Pour les autres, ne perdez pas un instant pour découvrir ses romans et sa plume !
Les dialogues et les clins d'oeil à l'actualité sont savoureux. 
Bref, une intrigue originale et une enquête rondement menée, parsemée "d'entractes aventureuses". 
Et oui, Cicéron a toujours autant de copines. Vous trouverez la liste dans le préambule ! 
Je vous laisse, j'ai le 10ème opus en attente !!!


Lecture de septembre 2019
Polar français
Livre dédicacé
Lien vers l'auteur


mardi 27 août 2019

Poussière de sable - L'épopée Euskalienne

Image inspirée par la lecture du roman de
Claudine Candat


Malmené par les nagusis (gardiens euskaliens), Sagar (gogorski) avance à quatre pattes dans la poussière rouge ainsi que ses compagnons formant un troupeau.
La nuit venue, accroupi et la tête entre les genoux, il repense à sa vie d'avant. Celle où il était dans une famille Euskalienne en temps que fils adoptif.
Mais depuis qu'il est dans le troupeau en partance pour une ville minière, il n'a plus dans son esprit que de trouver la solution pour déjouer les pièges de la Suggestion !

L'imagination débordante de l'auteure et sa plume fluide m'ont entraîné dans un envoûtant voyage inter-galactique !
Dans ce récit, les Euskaliens qui sont de grands oiseaux aux pouvoirs psy et au plumage luminescent, ont asservi, au moyen de la religion, les Gogorskis qui sont une sorte de primate humain. Ils les font extraire du sol la précieuse silice fluidique génératrice de lumière. Sans elle, Euskala leur planète rouge ne pourrait survivre...
Une fois les noms des personnages et celui de leur espèce bien encrés dans mon esprit, je me suis laissée aspirer avec eux dans les tunnels spatio-temporels à travers la Galaxie, à la recherche de nouveaux gisements. Mais pas que !
Ce récit est également une belle réflexion sociologique sur l'asservissement avec un combat entre dominants et dominés. Les Gogorskis sont exploités par les Euskaliens qui ont le pouvoir de Suggestion, mais les Euskaliens  sont soumis à la loi des castes.
Au fil des chapitres, Sagar, Agoun et bien d'autres m'ont entraîné dans une épopée tout à la fois imaginaire et si proche de notre réalité !

Lecture août 2019
Roman SF
Livre dédicacé
Lien vers l'auteure



mercredi 21 août 2019

Retour à Whitechapel

Image inspirée par la lecture du roman de 
Michel Moatti


Londres 1941
En plein Blitz, Amelia Pritlowe, infirmière au London Hospital, reçoit une lettre de son père qui vient de décéder. C'est au milieu des bombardements qu'elle apprend que sa mère, Mary Jane Kelly,  a été la dernière victime de Jack L'éventreur. 
Aidée par des documents que détient la "Filebox Society" depuis 1888, elle va s'acharner à mener son enquête. 
Elle est bien décidée à découvrir l'identité du plus énigmatique tueur en série de l'époque Victorienne mais aussi, qui était réellement sa mère !

Dans ce roman au sujet maintes fois abordé, l'auteur d'une plume fluide et bien documentée, a su donner de l'originalité en mélangeant subtilement les faits relatés de l'époque avec la fiction. 
C'est dans Londres ravagée par les bombardements que son héroïne part sur les traces du plus mystérieux des tueurs qui sévissait dans les bas-fonds des quartiers misérables.
L'histoire évoluent en intercalant le récit tout droit né de l'imagination de l'auteur et l'enquête qu'Amelia relate dans un carnet à l'aide des documents d'époque qu'elle a trouvé.
Au fil des chapitres, j'ai frémi dans les rues mal éclairées de Whitechapel, aux bruits étouffés d'un coin de ruelle en 1888 et suivi le travail d'investigation de cette femme à la recherche de l'histoire de sa mère au son des bombardements en 1941.
Les faits sont troublants et émouvants. L'hypothèse émit par l'auteur m'a semblé plausible et très intéressante.
C'est complètement captivée que j'ai tourné la dernière page.

Il me semble qu'avec ce roman, l'auteur ne s'est pas contenté de nous narrer sa version de l'identité de Jack l'Éventreur mais de permettre la réhabilitation de ses victimes. Des femmes qui se battaient pour survivre dans une société qui n'avait que faire d'elles !


Lecture d'août 2019
Thriller historique français
Livre dédicacé
Lien vers l'auteur

mardi 6 août 2019

La suerte matar

Image inspirée par la lecture du roman de 
Frédéric Coudron


Enquête et séduction !

Lise, journaliste d'investigation est obligée pour garder son poste à TF1, de faire un reportage sur le légendaire torero Manuel Ortega. C'est à contre coeur qu'elle part à Mexico pour s'immerger dans le milieu taurin dont elle a horreur. 
Paco, son assistant a beau l'initier au vocabulaire et subtilité de la corrida, elle n'est pas du tout motivée.
Le fait qu'Ortega soit touché par la grâce et qu'il respecte le taureau l'indiffère.  Lorsque Paco lui apprend que 2 ans avant, le torero a été accusé de meurtre mais faute de preuves la police espagnole ne l'a pas poursuivi, elle décide d'enquêter malgré les interdits !

C'est d'une plume soignée, bien rythmée et instructive sur le vocabulaire et le milieu taurin que l'auteur m'a entraîné dans un thriller, original et empreint d'érotisme, du Mexique en passant par l'Espagne et les Landes. Des ganaderias aux arènes, c'est avec une grande sensibilité qu'il aborde la beauté de la vie et la bravoure face à la mort.
Au début du récit, son personnage, Manuel Ortega, m'a parut relativement cynique et Lise un peu rabat joie et bornée. 
Tout au long de l'enquête que mène Lise, un relationnel troublant s'installe entre elle et Ortega pour un combat entre sensibilité et sensualité.
L'intrigue est bien ficelée et l'auteur s'amuse à mener le lecteur avec ses mots tel son matador mène les taureaux avec sa muletta.
Au fil des chapitres, les personnages se dévoilent, les rebondissements s'enchaînent et le dénouement arrive avec maestria ! 

PS : Ce roman m'a apporté des mots réconfortants et un autre point de vue sur mes aprioris                          tauromachiques en plus d'être un superbe thriller !


Lecture de juillet 2019
Polar Français
Livre dédicacé
Lien vers l'auteur


samedi 27 juillet 2019

FOSTINE

Image inspirée par la lecture du roman de
Martine Lafon-Baillou


Une belle leçon de courage et de détermination !

Bordeaux mars 1983.
Après la longue agonie de sa mère, Fostine se retrouve orpheline. Elle erre, en traînant sa peine et sa misère, dans les rues grouillantes d'une faune d'individus éclectiques. 
Comme elle est très jeune et jolie, un homme de belle allure propose de s'occuper d'elle. Après l'avoir suivi sans grande réticence, un sursaut de lucidité lui permet de s'échapper. C'est aidé par la marchande de rubans, la belle Pétronille qui n'a pas froid aux yeux, qu'elle y parvient et qu'elle va avancer vers sa destiné.

C'est d'une plume fluide et délicate, que l'auteure m'a entraîné dans un récit non seulement fidèle à la période historique à l'aube de la révolution mais aussi dans la vie tumultueuse de son héroïne Fostine. Une vie rude décrite avec justesse, émotion et tendresse.
Cette jeune battante va relever tous les défis pour sortir du caniveau qui la vue naître afin de s'élever dans la société. Avec Pétronille sa soeur de coeur et protectrice puis son amie comédienne au grand théâtre récemment construit , elle va apprendre à redresser la tête. Intelligente et volontaire, elle va persévérer face à l'adversité.
Au fil des chapitres, j'ai été happé dans la tourmente de ses tribulations et de sa vie amoureuse chaotique. 
J'ai moi aussi fondé de grands espoirs suite à sa rencontre avec le mystérieux Milord qui va l'emmener à Bourg...
L'ascension sociale de Fostine arrivera t'elle à une fin heureuse malgré la révolution qui gronde ? Cette question m'a hantée jusqu'au dénouement ...


Lecture de juillet 2019
Roman historique français
Livre dédicacé
Lien vers l'auteure


mercredi 17 juillet 2019

Terreur en Gévaudan

Image inspirée par la lecture du roman de 
Philippe Mignaval


Une hypothèse intéressante qui s'avère dangereuse !

19 juin, date anniversaire de la mort du mythique prédateur, le musée de la Bête du Gévaudan ouvre ses portes au château de Ribeyrevieille. Le colloque qui suit, permet à divers chercheurs de faire le point sur leurs connaissances de la bête. Mythe ou réalité ? C'est le combat de tous pour connaître enfin son identité.
L'intervention d'un spécialiste et ses travaux d'embryogénie, retiennent l'attention de la jeune étudiante Margeride. 
Celle-ci détient un dangereux secret qui va à nouveau bouleverser le Gévaudan.

Ce roman m'a entraîné dans un thriller haletant qui se conjugue au fantastique, historique et scientifique dans une région encore pleine de mystères.
C'est d'une plume efficace et bien documentée que l'auteur fait un savant mélange entre la version historique qui entoure encore la bête du Gévaudan et son point de vue induit par les avancées scientifiques actuelles. 
Son intrigue se base sur les conséquences qui découleraient d'une expérience embryogénique.
Le résultat est détonant ! Frayeurs, traques, actions et meurtres sanglants ... un peu de répit avec un brin d'humour, de cynisme et d'amour (un peu pousser par moment ...).
Le fringuant scientifique et la troublante Margeride vont devoir à leurs risques et périls, non seulement résoudre des énigmes mais surtout un cauchemar ancestral plus si lointain que ça !
Au fil des chapitres, le suspense monte en puissance avec la découverte d'éléments fondamentaux qui conduisent au dénouement qui ... pourvu que cela ne reste que de la fiction !


Lecture de juillet 2019
Polar Français
Livre SP
Lien vers l'auteur

mardi 9 juillet 2019

Otage en réanimation

Image inspirée par la lecture du roman de 
Pierre Sagnet


Dans un service de réanimation, un homme sort peu à peu d'un long coma profond.
Qui est-il ? Où est-il ? C'est le néant ! 
Il ne peut ni bouger, ni ouvrir les yeux mais il entend tout !
À l'écoute de toutes les conversations, il s'acharne à faire travailler sa mémoire. Non seulement pour retrouver ses souvenirs mais aussi pour révéler la présence d'un serial killer dans le service et déjouer les machinations machiavéliques pour le faire disparaître définitivement !

C'est d'une plume fluide et captivante que l'auteur m'a entraîné dans un thriller original et angoissant.
Le récit est d'autant plus vivant qu'il utilise la plupart du temps la narration à la 1ère personne.
Il nous fait vivre en direct le réveil du patient, ses délires, ses désespoirs et espoirs. Le tout en jonglant entre ironie et tragique.
C'est également un récit qui après lecture laisse à réfléchir sur l'acharnement thérapeutique et l'état de la conscience du patient !
Au fil des chapitres, le suspense se renforce et l'intrigue s'étoffe. Un nom émerge du néant, Pierre. L'amnésique s'appelle Pierre ! 
Mais rien n'est gagné, tout commence. 
Pierre est un personnage en détresse, prisonnier de son corps, vulnérable dans un entourage médical pas toujours dévoué. Il est au prise avec l'angoisse de découvrir qu'il est une mauvaise personne et celle de mourrir sans que l'on s'aperçoive de son réveil. Il va devoir se battre pour stimuler ses sens mais aussi contre la folie meurtrière ambiante. À qui se fier ?


Lecture de juin 2019
Thriller psychologique Français
Livre SP
Lien vers l'auteur