vendredi 20 juillet 2018

ALIÉNOR - Un dernier baiser avant le silence

Image inspirée par la lecture du roman de 
Mireille Calmel


Ce roman est semble t'il le dernier de la saga d'Aliénor.
1204. Traquée au coeur de la fôret de Brocéliande, Éloïn écrit ses mémoires afin que ses enfants n'oublient pas leur origines mais également pour exorciser ses doutes au fil des années entre son rôle de mère, celui de prêtresse d'Avalon et d'amante.
Une vie d'aventures, de renoncements et de complots en compagnie d'Aliénor et de Richard Coeur de Lion.

J'ai retrouvé dans ce roman des personnages que j'avais tant appréciés dans des romans précédents  sur Aliénor : "Le règne des Lions" et "L'Alliance brisée". Mais celui-ci peut se lire sans connaître les autres. En effet, Éloïn en retrace en partie les grandes lignes, celles d'avant sa naissance.

L'auteure a toujours sa plume poétique et passionnée pour traiter l'amitié, l'amour, les doutes, la rancoeur et les complots. Elle m'a fait voyager dans le temps d'Angleterre en passant par l'Aquitaine jusqu'en Terre Sainte avec la 3ème Croisade. C'est avec cette prouesse qui la caractérise que son imagination mélange faits historiques et légendes.
Dans ce roman la magie est omniprésente et donne une romance historique et fantastique.
Encore une belle lecture pour moi. Et quelle chance pour Éloïn de rencontrer Merlin là où nul ne s'y attend !!!

Lecture de juillet 2018
Roman historique/fantastique
Livre dédicacé
Lien vers l'auteure

vendredi 6 juillet 2018

Mandrake ne peut pas mourir

Image inspirée par la lecture du roman de 
Daniel Contel


Un roman original et bien documenté !
Nikola Tesla, inventeur dans le domaine de l'électricité et ingénieur mécanique, est incompris de ses pairs. Souvent pris pour un fou, il est pourtant sous haute surveillance. En 1931, lors de son séjour au château de Woolsack près de Mimizan, il cache judicieusement sa grande découverte.
De nos jours à Toulouse, le physicien Bernard Saramon se retrouve au milieu d'un complot après l'arrestation musclée de son fils. Dans la tourmente, le hasard va lui amener un allier en la personne du lieutenant Erick Lons. Tous deux, vont se battre contre "le Pacte" pour "la vérité". 
L'énergie du futur ...

Ce roman est une intrigue bien ficelée et addictive.
C'est d'une plume directe et empreinte de mystère que l'auteur m'a entraîné dans une histoire de complot à travers le temps. 1931, les années 40 sous l'occupation allemande et 1985 au château de Woolsack dans les Landes et de nos jours à Toulouse.
J'ai découvert Nikola Tesla et ses recherches dans le domaine de l'électricité. J'ai ragé devant l'absurdité de ses congénères scientifiques que j'ai trouvé étroit d'esprit pour certains et jaloux pour d'autres. L'auteur a formidablement dépeint les méfaits d'un besoin de pouvoir d'une minorité qui se croit au dessus des lois. Ces personnes malfaisantes qui empêchent l'évolution de la société afin de préserver leurs comptes en banque.
Dans ses personnages, il y a de tout. Mais principalement des généreux, des visionnaires et des égocentriques manipulateurs sans foi ni loi. L'auteur n'en épargne aucun, le lecteur y compris !
Au fil des chapitres, l'intrigue durcie à chaque rebondissement. J'ai mis beaucoup d'espoir dans la découverte de Tesla et le combat Saramon/Lons et ce jusqu'au dénouement...
Ce roman est plus qu'une fiction car souvent la réalité la dépasse. À méditer !

Lecture de juin 2018
Polar Français
Livre dédicacé
L'auteur

lundi 2 juillet 2018

Juste la lumière

Image inspirée par la lecture du roman de
Pascale Dewambrechies


Éva est une jeune femme adulée dans les soirées d'étudiants.
Lorsqu'elle rencontre Dimitri, elle sait que c'est l'homme de sa vie. Sa vie qui est jusqu'à présent hantée par des non dits et des mensonges remontant à son enfance.
Elle se jette à corps perdu dans cet amour démesuré et fusionnel. Elle accepte tout de la part de Dimitri et quitte son confort pour partir avec lui à Bucarest.

C'est avec une plume percutante et souvent incisive que l'auteure narre une histoire sensible, poignante et intimiste.
Quelle belle idée d'utiliser le "TU"! Je me suis retrouvée englobée dans le récit.
Ses personnages sont bien trempés. Éva est courageuse et passionnée. Dimitri est égocentrique et manipulateur.
Les chapitres sont très courts mais n'enlèvent rien à la justesse des sentiments. L'auteure a su avec habileté et sensibilité décrire le chemin de croix d'Éva, qui est en quête de vérité pour enfin trouver sa place.
C'est à travers sa passion, sa maladie, son courage, sa résilience qu'Éva m'a entraîné vers le dénouement de son histoire.

PS : Pas trop adepte de se genre de roman, j'avoue que j'ai bien fait de me fier à mon intuition lors de ma rencontre avec l'auteure. Merci !

Lecture de juin 2018
Roman
Livre dédicacé
Lien vers l'auteure

vendredi 29 juin 2018

Sale temps sur le Bassin

Image inspirée par la lecture du roman de 
Patrice Vergès


Décembre 1973, un froid extrême engourdi la ville d'Arcachon.
Mais les esprits s'échauffent dans le bar d'Yvonne car suite au choc pétrolier, le 1er ministre réduit la consommation d'essence et l'éclairage public.
Pour sa part, Christophe Richard, le libraire, vient d'acquérir de vieux documents concernant la base d'hydravions construite en 1917 au Cap Ferret. En les consultant, il découvre un carnet écrit en anglais qui va le mêler à une conspiration vieille de 60 ans.
Et comme si ça ne suffisait pas, un contrat est mis sur sa tête !

C'est d'une plume directe et empreinte d'humour que l'auteur m'a embarqué dans un récit passionnant à l'atmosphère feutrée.
Un remontée au temps de mon enfance puis à l'époque de la 1ère Guerre Mondiale. De plus, il s'est judicieusement servi de ce que certains nomment "une théorie du complot" pour aborder le naufrage du Titanic. Et pourquoi pas ? 
En tout cas, elle sert de base solide à son histoire !
Tout au long du récit, je suis allée de surprises en surprises en même temps que son personnage principal. Le suspense prend possession des chapitres qui défilent très vites. Les sentiments ont également une belle part dans ce roman.
L'auteur m'a fait sourire avec sa façon de manier les quiproquos qui donnent un côté rocambolesque à certains passages.
Mais attention, des cadavres tombent tout de même de-ci de-là !

Lecture de juin 2018
Polar Français
Livre dédicacé
Lien vers l'auteur

mardi 26 juin 2018

L'évangile selon Jacques Lucas

Image inspirée par la lecture du roman de 
Cyrille Audebert


Ce matin, c'est pas de bol pour David Huxley, artiste peintre. 
Lui qui avait tout pour être heureux, Mélodie son superbe modèle est enfin dans son lit, ses toiles se vendent avant d'être peintes ... Mais voilà qu'il retrouve son appartement rempli de flics et le commissaire Ballard en inquisiteur qui le prend pour le suspect N°1. 
Il faut dire que le cadavre est retrouvé dans son grenier et vu le mode opératoire, pas de doute "l'Ombre" a encore massacrée façon gigot !
Lui qui parfois ne sait pas trop où il en est, va devoir mener ses propres investigations s'il ne veut pas finir en prison.

2ème lecture de cet auteur qui m'a à nouveau fait passer de très bons moments de lecture.
Sa plume est vive, incisive et percutante. Les pages tournent à vive allure ! Son récit est un savant mélange de l'horreur des crimes et de l'humour de certains personnages.
Plutôt gratinés ses personnages ! Entre la boulangère à forte poitrine et la voisine flic toutes deux éprises de David et l'étrange Jacques Lucas j'ai eu droit à des échanges "aventureux" !
L'intrigue est bien mené. L'auteur ménage le suspense en m'entraînant sur de fausses pistes. Du coup j'ai droit à de multiples rebondissements jusqu'au dénouement qui m'a évidement surpris.
Je me suis longtemps demandée pourquoi l'auteur avait choisi ce titre. Après avoir fait connaissance avec le personnage de Jacques Lucas, j'ai eu une explication. Mais comme l'auteur est joueur, je me (lui) pose maintenant cette question : C'est quoi le 2ème acte essentiel de l'existence ?

Lecture de juin 2018
Polar Français
Livre dédicacé
Lien vers l'auteur

vendredi 22 juin 2018

Le journal du Nightstalker

Image inspirée par la lecture du roman " Le journal du Nightstalker"
de Steve Fabry



Je chutai du Paradis pour comprendre, pour trouver une solution. Pour "vivre".

C'est ainsi que l'ange quitte le Paradis, se retrouve déchu et devient le Nightstalker. 
Il n'a en tête que le bien de l'humanité qu'il n'a pas cessé d'observer depuis des années. Il ne comprend pas pourquoi son Père laisse souffrir les humains. Pourquoi, il leurs laisse le libre arbitre alors que les anges ne connaissent que l'obéissance. Hormis Lucifer !
En se portant au secours des hommes, il va rapidement se retrouver confronté aux forces du mal, venues soit directement des enfers soit au travers d'êtres possédés. Mais il va également rencontrer des personnages qui vont l'aider dans la mission qu'il a choisi. Le combat entre le bien est le mal est engagé !
Même si ce roman est né de la création d'un album musical, l'auteur a bien mené sa plume. 
Son écriture à la première personne est efficace et dynamique, ses idées sont originales et le récit est addictif ! Mais il n'épargne pas le lecteur et l'entraîne dans des combats effrénés et des meurtres sanglants.
Tout est bien construit comme les partitions de la musique, même si la chronologie de l'histoire n'est bien indiquée qu'à la fin avec un rapport de police qui donne la vision des humains sur les faits. Et quelle vision !
Les personnages sont atypiques :
- Le Nightstalher est sensible, patient et volontaire. Il mène également un combat intérieur pour trouver sa place sur la terre ou dans les cieux.
- Miss Ombrelle est une belle humaine mystérieuse avec un passé familial troublant.
- Fate, le témoin du temps navigue morphologiquement entre présent, passé et futur.
- Le chien de l'Enfer est un vrai méchant, sadique, fourbe et sûr de lui.
- L'Anesthésiste est abominable à souhait, pervers, déjanté, cruel ....
Bref, en faisant la connaissance des personnages au fil de ma lecture, j'ai eu un flash par rapport au "Petit Prince" de Saint Éxupéry. Allez savoir pourquoi ! 
L'auteur aborde d'une façon bien particulière la souffrance que peut ressentir un être déraciné. Beaucoup de questions existentielles et de sensibilité qui rééquilibrent le récit parsemé d'horreur et d'affrontements.
Je suis prête pour l'affrontement final ! Bientôt j'espère !!!

PS : Un GRAND MERCI à Steve Fabry pour sa proposition de lecture.

Lecture de juin 2018
Roman Fantastique
Livre numérique envoyé par l'auteur
Lien vers l'auteur



mardi 12 juin 2018

Pour tout l'or de Srinagar

Image inspirée par la lecture du roman 
de Mark Zellweger


Géopolitique + espionnage = de bons ingrédients pour ce roman explosif !
Le Sword, une organisation internationale indépendante, accepte d'aider l'ONU. Son dirigeant Mark Walpen déclenche l'alerte et réunit sa troupe d'enquêteurs.
En effet, les guerres intestines que se livrent certains pays s'amplifient et des chefs d'états aux stratégies douteuses accélèrent le changement de leadership mondial.
Les évènements s'enchaînent :
- Lors du sauvetage d'un bateau de migrants entre la Sicile et les côtes de l'Afrique du nord, un médecin constate que 3 passagers ont été soumis à des radiations atomiques.
- Un mystérieux missile détruit ...
"Les Faucons" sont envoyés pour enquêter aux quatre coins du Globe !

C'est d'une plume directe et documentée que l'auteur m'a entraîné dans une intrigue complexe, un milieu où règne la stratégie et la machination. Sans avoir lu les précédents romans de cet auteur, je me suis vite habituée aux nombreux personnages.
J'ai voyagé et vécu dangereusement avec les membres du Sword (faucons) envoyés sur le terrain, le Cachemire, l'Inde, le pakistan, l'Arabie Saoudite, l'Iran, l'Israël, le Congo, la Suisse... 
N'ayant aucunes connaissances en géopolitique, j'avoue ne pas avoir été en capacité de déceler la part de fiction dans ce récit. J'ai donc tout pris au 1er degré. Saisissant, inquiétant !
Tout m'a paru possible !

Lecture de juin 2018
Thriller/Espionnage Suisse
Livre dédicacé
Lien vers l'auteur